A l'origine du Carmel :
- un feu : le feu du prophète Elie.
- un souffle : le souffle marial...

 

1. A quelle époque remonte l'ordre du carmel ?

900 ans avant Jésus-Christ, Dieu s'adressa au prophète Elie en lui disant : "Pars d'ici et cache-toi." Il partit au désert.
Elie proclamait : "Il est vivant le Dieu en présence de qui je me tiens, pour le servir." Telle est la devise du Carmel et le témoignage que veulent donner nos vies cachées en Dieu.

"Je brûle de zèle pour Dieu" proclamait encore Elie. C'est ce feu qui doit consumer nos vies, ce feu qui n'est autre que l'Esprit Saint, l'Amour de notre Dieu...

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Comment la spiritualité du prophète Elie a-t-elle abouti à l'Ordre du Carmel ?

Elie vivait en Palestine où se trouve le mont Carmel.
Par la suite, des ermites se réunirent sur cette montagne pour y vivre de l'esprit du prophète.
Mais à l'époque des croisades, fin du 13ème siècle, ces ermites vinrent en Europe et y fondèrent des communautés. Là bien-sûr, ils ne vécurent plus dans des grottes mais dans des couvents, qu'on appela des carmels comme le mont palestinien dont ils venaient.

Des femmes désirant vivre elles aussi de cette spiritualité, fondèrent des monastères où l'on adopta la Règle du carmel, d'où leur nom de carmélites.

Mais la règle primitive se relâchait avec le temps.
C'est alors qu'au 16ème siècle, Dieu inspira à une carmélite espagnole, sainte Thérèse d'Avila de réformer son Ordre.
Elle fonda avec quelques sœurs un petit monastère où l'on reprit l'observance fidèle de la Règle primitive du carmel. Ce fut un retour aux sources.

On retrouva ce qui était essentiel dans la Règle et qui aujourd'hui en est le précepte principal : méditer jour et nuit la parole du Seigneur en veillant dans la prière. Vie d'oraison, d'intimité silencieuse...